Page d'accueil
Résumé du film
Les comédiens et techniciens du tournage
Le livret
Actualités et informations
Réagissez sur le film
Contacter le réalisateur


 


.:: INTRODUCTION ::.

C’est le monde à l’envers ! Aujourd’hui, alors que notre époque offre de nombreuses perspectives, un nombre impressionnant de jeunes refusent d’envisager leur avenir et choisissent de se suicider.

Les faits sont là, dans notre société, le suicide est la première cause de mortalité chez les jeunes de 25 à 34 ans et la deuxième chez les jeunes de 15 à 24 ans.


Cet état de fait, largement laissé sous silence, a inspiré la réalisation de ce film. Ce court métrage original de fiction se propose avec humour et optimisme d’aborder ce thème de la déprime et du refus de vivre de certains jeunes.
« La vie en l’air » est une histoire futuriste, inspirée de la réalité scientifique. Loin d’être un constat pessimiste, ce film poétique est une ode à la vie qui, de façon décalée et parodique, s’adresse à tous et met en lumière cette valeur humaine essentielle : notre imagination.
C’est donc un film de perspectives, un film positif qui cherche à sortir de ce monde à l’envers pour entrer dans celui, allant vers le plaisir de vivre et de rêver…


.:: L'HISTOIRE ::.

Une jeune femme qui veut mettre fin à ses jours s’inscrit à la Chambre d’Accompagnement au Suicide, non loin de là dans son Centre de Recherche en Psychologie, un brillant professeur lance un programme expérimental sur l’éveil de l’imagination pour enrayer le suicide des jeunes… La jeune femme va se tromper de porte et se révéler à elle-même…




.:: L'OBJECTIF ::.

Prendre conscience et débattre du mal être, des idées suicidaires et des raisons de vivre avec les jeunes.


.:: AVIS ::.

« L’intérêt du film c’est qu’il fait appel à l’imaginaire et le rêve, très bien mené par le réalisateur qui montre tout d’abord le processus suicidaire d’une jeune femme qui n’a plus d’autre solution que la mort , la souffrance le désespoir sont très bien joués par l’actrice, et l’identification ne peut être que possible à ceux qui regarderont ce film de prévention suicide. L’idée de montrer deux possibilités contraire au travers de cette fiction rappelle que si l’une existe l’autre aussi. L’autre c’est de retrouver l’imaginaire qui existe en chacun de nous, ce même imaginaire qui nous a aidé à grandir quand on était enfant. Ce film peut toucher des jeunes mais aussi des professionnels en charge de jeunes en difficulté en formation à la prévention du suicide. Il rappelle que toutes les solutions qu’une personne suicidaire doit trouver c’est en elle qu’elles sont et l’imaginaire en est une. » Jamila LATRECH psychologue formatrice à Paris.